Les Nouvelles acquisitions de Philopuces

Le bonjour d'Auguste

réf : JD-794

retour
Les jouets de Philopuces

Jouet artisanal en bois à pousser représentant le clown saluant son public. Lors du déplacement un système de tringlerie anime les jambes et le bras droit qui soulève et descend le chapeau. Sur la barre avant est indiqué "le bonjour d'Auguste" Hauteur 46cm. Fabrication vers 1930.

L'auguste porte un nez rouge, un maquillage utilisant le noir, le rouge et le blanc, une perruque, des vêtements burlesques de couleur éclatante, des chaussures immenses ; il est totalement impertinent, se lance dans toutes les bouffonneries. Il déstabilise le clown blanc dont il fait sans cesse échouer les entreprises, même s'il est plein de bonne volonté. L'auguste doit réaliser une performance dans un numéro au cours duquel les accidents s'enchaînent. Son univers se heurte souvent à celui du clown blanc qui le domine (source Wikipédia)

Une question ? plus de photos


 

GARCIN JO - le triporteur

réf - JD-789

retour
Les jouets de Philopuces

Rare jouet en bois à mouvements de la marque BVO, créé par le dessinateur Garcin-Jo. Il est composé de plusieurs systèmes assez complexes : l'entrainement du pédalier est fait par l'intermédiaire de deux poulies reliées entre elle par une ficelle. A noter au passage la roue arrière crantée en bois. Le corps du personnage est en deux parties. La partie haute est constituée d'une pièce en bois arrondi relié à la tête par une pièce métallique. Cette même pièce en bois est reliée aux deux bras par une barrette en métal. Enfin, une barre verticale relie la partie haute à la partie basse du corps. La partie basse du corps est fixée aux jambes par des agrafes en métal. Les pieds reposent sur une barre métallique coudée fixée à l'une des poulies. Casquette en feutrine. Les sacs ont été ajoutés. En mouvement, le corps se déhanche, la tête s'incline de droite à gauche, les bras et les jambes bougent. Une plaque du fabricant est située à l'intérieur de la caisse avec la marquage CJVEB en lettres entrelacées. Ce jouet figure au catalogue d'un grand magasin dés 1928.


Bref historique : la marque BVO prend son origine du nom de son fondateur Biérmé VAN OYE. Le premier atelier est installé à Maldeghem en Belgique, puis en France en 1865. L'usine de Halluin ouvre en 1882. Des succursales s'ouvriront à Grand Fort Philippe et à Oye dans le Pas de Calais. L'activité est orientée sur des accessoires en toiles de jute, des articles pour tapissiers et bourreliers. Quelques années plus tard, le gendre, Emile Biermé succède à son beau père Mr Van Oye. La production se diversifie sur des articles de plage, des chaises en rotin, des nattes, des tapis de plage.
Garcin-Jo est un dessinateur passionné de mécanique. Il publiera plusieurs albums dans une série intitulée les albums du petit mécano.

Une question ? plus de photos ...